Menu

 

Grand Lac met à disposition des habitants de Saint-Offenge un broyeur, aux dates suivantes:


A l’automne 2017,  Grand Lac lance une opération de mise à disposition d’un broyeur aux habitants sur votre commune.

Le broyeur est mutualisé à l’échelle de 5 communes. Il sera présent 3 fois 15 jours sur chaque commune, entre septembre 2017 et mai 2018. Il est mis à disposition à titre gracieux aux habitants (particuliers uniquement) et sera également utilisé par les services techniques communaux.

Il s’agit d’un broyeur de type professionnel tractable avec un véhicule léger. Il a la capacité de broyer de gros volumes et tout type d’essences végétales (débit moyen : 5m3/H). Le diamètre maxi des branches accepté est de 8 cm.




Comment en bénéficier ? Réservé aux particulier, inscription préalable en mairie. Parmi les pièces administratives à fournir : attestation d’assurance en Responsabilité Civile et en dommage, un justificatif de domicile, une caution de 1000€.

Le broyat obtenu sera bien évidemment gardé et valorisé en paillage ou au compost dans le jardin de l’utilisateur.



Plus de détails de la part de Grand Lac.

Nos déchetteries débordent … jardinons autrement !

Tontes de pelouse, branchages, déchets de désherbage, feuilles, fanes, autant de déchets de jardinage qui peuvent être utiliser au jardin pour fertiliser le sol, limiter l’entretien et l’arrosage mais aussi des aller-retours à la déchetterie !

-       « Le mulching » : C‘est une technique qui consiste à laisser la pelouse sur place lors de la tonte. Elle se décompose naturellement en nourrissant le sol. Il est nécessaire de tondre régulièrement.

-       « Le paillage » : technique qui consiste à recouvrir le sol, au pied d’arbustes, massifs de fleurs, haies, avec du broyat de branchage ou de feuilles  mortes. Plusieurs avantages : limite la pousse des mauvaises herbes, maintient l’humidité du sol, enrichit le sol en se décomposant, protège contre le gel.

Le saviez-vous ? Une tondeuse peut être utilisée pour broyer du branchage de diamètre inférieur à 1 cm.

Qu’avez-vous à y gagner en adoptant ces techniques de jardinage ?

-       Gain de temps :

Le temps  passé à désherber, arroser, charger votre remorque, aller à la déchetterie.

-       Faire des économies :

Consommation d’eau diminuée, moins (ou pas) de produits phytosanitaires achetés car votre jardin se porte mieux.

En plus, c’est bénéfique pour l’environnement et votre jardin sera en bonne santé et plus beau !

 

Le broyage


Les tailles d’arbres et de haies génèrent du branchage de diamètre important qu’il n’est pas possible de valoriser en l’état au jardin. L’utilisation d’un broyeur est alors nécessaire pour broyer ces branches et obtenir du broyat de bois à utiliser pour pailler arbustes et massif de fleurs.

L’utilisation d’un broyeur à domicile est souvent un besoin ponctuel. L’achat d’un broyeur peut être envisagé et peut être onéreux. Il est donc important de faire le point préalablement sur ses besoins. L’achat groupé (au sein d’une copropriété, d’un lotissement) peut être une solution ou encore la location qui peut également être mutualisée.

 

Grand Lac vous accompagne :


Les apports de déchets végétaux de particuliers en déchetteries ne cessent d’augmenter chaque année. Ils représentent 40 % des apports globaux et des coûts de traitement très importants, soit 1/3 des coûts de gestion globaux des déchetteries.

Dans l’objectif de réduire les quantités de déchets végétaux déposées en déchetteries, Grand Lac souhaite sensibiliser les particuliers aux techniques alternatives permettant de valoriser certains végétaux à domicile. Outre la promotion du compostage, du paillage et du mulching avec la tonte, le broyage vient compléter le panel d’actions possibles et à la portée de tous.

 

Une alternative au prêt d'un broyeur: l’aide à la location de broyeur :


Grand Lac subventionne la location de broyeur aux particuliers :

une journée/un week-end : 60 Euros,

une demi-journée : 38 Euros .

Comment en bénéficier ? Vous louez un broyeur où et quand vous le souhaitez. Vous conservez la facture puis vous adressez votre demande d’aide au service déchets de Grand Lac (formulaire disponible en  mairie et auprès du service déchets de Grand Lac), accompagné d’un RIB et de la facture. L’aide est versée sur votre compte bancaire.

Plus de renseignements auprès du service déchets de Grand Lac du lundi au vendredi de 8h à 12 et de 13h30 à 17h au 04 79 61 81 58 ou sur ag.ekstets@calb.fr.

 

Et le compostage ?

 

Les déchets de cuisines (certains restes de repas, épluchures, coquilles d’œuf, fruits abîmés, marc de café, …) et déchets de jardins (branchages, feuilles, fleurs fanées, fanes de légumes, …) deviennent du compost au bout de plusieurs mois, en se décomposant naturellement au fond de votre jardin. C’est un moyen simple, économique et écologique pour fertiliser vos plantations ! Il permet aussi d’écarter un tiers des déchets contenus dans votre poubelle ménagère !

Grand Lac met à disposition des bacs à compost contre une participation de 15€.

 

Vous compostez déjà mais vous avez besoin d’un conseil ? Votre composteur ne vous donne pas satisfaction ? Le service déchets de Grand Lac peut intervenir chez vous pour vous aider dans vos pratiques sur simple RDV et gratuitement.

Plus de renseignements auprès du service déchets de Grand Lac du lundi au vendredi de 8h à 12 et de 13h30 à 17h au 04 79 35 00 51 ou sur tri@grand-lac.fr.

 

A propos du brûlage …

 

Le brûlage des déchets végétaux à l’air libre chez les particuliers est une pratique encore très répandue, or elle est interdite en vertu de la circulaire du 18 novembre 2011. Le brûlage des végétaux est une pratique polluante et dangereuse. Outre la gêne occasionnée pour le voisinage et les risques d'incendie qu’elle engendre, cette activité contribue à la dégradation de la qualité de l'air en émettant bon nombre de polluants : particules, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dioxines et furanes. A titre d’exemple, brûler à l’air libre 50 kg de végétaux dégage autant de particules nocives que 3 mois de chauffage d’un pavillon avec une chaudière au fioul, ou près de 6000 km parcourus par une voiture diesel récente. Plus d’informations sur le site : www.air-rhonealpes.fr